Baptiste, un tromboniste qui ne manque pas de souffle​

par Benjamin Watelle
0 commentaire

Baptiste Baudimant, 21 ans, a toujours été dans la musique, c’est toute sa vie. Aujourd’hui il travaille avec acharnement sa maîtrise du trombone pour tenter d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris. Rencontre au sommet des notes.

Le début de la partition

La musique, depuis qu’il a l’âge d’y consacrer son temps, Baptiste le fait. Son ADN musical se compose de 3 influences principales, 3 genres musicaux qui l’accompagnent au quotidien. Le 1er, c’est celui de la musique traditionnelle berrichonne héritée de sa famille, et plus particulièrement de son père musicien. Originaire de l’Indre dans le centre de la France, l’enfance de Baptiste est bercée par les sons de cornemuse et d’accordéon entendus dans toutes les fêtes de village. C’est d’ailleurs lors de l’une d’elles qu’a lieu le déclic. “Je ne sais plus si c’est un souvenir, un rêve ou bien un mélange des 2, mais je me rappelle d’un tromboniste de fanfare crachant des flammes de son instrument”. C’est ce qui a allumé la mèche de sa passion et a déterminé le choix du trombone comme compagnon de voyage. 

Un parcours bien orchestré..

La 2ème influence, c’est celle de la musique classique qu’il apprend à écouter, jouer et décortiquer, mais surtout à apprécier en débutant très jeune les cours au conservatoire de Châteauroux. Après 10 ans de pratique, il obtient son diplôme d’études musicales et intègre la licence de musicologie de l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg. Parmi ses faits d’armes ? Une participation à l’Orchestre Français des Jeunes, renouvelé chaque année et composé pendant un mois des meilleurs jeunes musiciens de France. Préparation mentale, rigueur de travail et pratique du trombone plusieurs heures par jour rythment ses journées. “Être musicien dans un orchestre c’est faire partie d’une équipe, tout le monde joue ensemble”.

..et plusieurs cordes à son arc

La dernière influence présente dans son identité musicale, c’est la musique électronique. “Intégrer le plus possible de sons naturels, faire quelque chose d’organique”, c’est la façon dont il occupe son temps libre. En 2020, Baptiste sort un Ep regroupant ses créations, une porte d’entrée dans son univers éclectique à la fois planant et majestueux. “Le but n’est pas de devenir une star, le principal c’est la musique”.

“Get the info or die trying”. Je m’appelle Benjamin et imaginer ma vie comme un film m’occupe la majeure partie de la journée, le reste du temps je le consacre à devenir journaliste. Originaire du Berry passé par Tours et la Belgique j’aime le cinéma, les voyages et la musique. Comme un micro dans un open mic, je donne la parole à tout le monde.

0 commentaire

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire